Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts, ainsi que des services de partage et pour optimiser les fonctionnalités du site.
Pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.

Cie Mohein  

Quinze ans après les 1ères répétitions, la Cie Mohein a tracé une route qui lui ressemble, celle d'un collectif en perpétuelle évolution, ouvert aux rencontres et aux influences de tous bords, laissant place à un spectacle où chants, poèmes, instruments et danses se répondent...

 

2010 marque un tournant: de side-project, la Cie devient pour beaucoup de musiciens le projet principal. Changement de rythme, changement d’orientation : l’horizon musical s’élargit aux répertoires roumains, hongrois, bulgares, turques et macédoniens, les arrangements et les compositions font leur apparition. Bref la Cie Mohein s’émancipe, au gré d’un voyage aussi large que le bassin méditerranéen. De cet élan, surgissent 4 CD dont deux albums. Le premier enregistré en studio en 2013 et le dernier en concert pendant la tournée 2015 et dont la sortie s'est faîte au printemps 2016 au Rocher Palmer (Cenon 33). Durant toutes ces années la Cie Mohein tissent des liens forts et durables avec différents acteurs du monde culturel, associatif et militant. Née dans les locaux du CLAV de la rue de Tauzia à Bordeaux, au milieu de groupes de la scène bordelaise, de plasticiens, de circassiens et d'associations, la Cie participe à de nombreux événements pluridisciplinaires (cabarets, festivals des arts de la rue, vernissage, etc…). En 2005, le Local ferme ses portes, la Cie rejoint le collectif d'artistes-artisans du Garage Lezarts, lieu insolite de création, de constructions et de spectacles.

Présente depuis 2009 à chaque édition du Festival NOMADES de Bordeaux-Bacalan, la Cie Mohein et l'association du Mascaret deviennent des partenaires fidèles. Elle participe aussi à la création d'une bande son pour le spectacle « la Tzigane de Lord Stanley » de la compagnie de théâtre parisienne TAMERANTONG ! Elle compose un morceau pour le dernier documentaire de Yannis Youlountas « Je lutte donc je suis ». En 2016, elle collabore avec l'IDDAC pour proposer un spectacle de balade musicale dans différentes communes de gironde et sur la Garonne accompagnée par des naturalistes, des architectes ou des urbanistes. Puis elle parraine le festival MéditerranéO de l'association confluences à Portet sur Garonne (31). La Cie Mohein s’enrichit de toutes ces belles rencontres. Elle poursuit sa route et croise celle de Nuria Rovira Salat, chanteuse et danseuse confirmée qui devient à l'automne 2016 la nouvelle voix du groupe. Une nouvelle page s'écrit… 

Retrouvez aussi toutes les infos et actus de la Compagnie ici

 

Dimanche 17 juin de 18h à 19h - Scène Platanes (cf. plan)