Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts, ainsi que des services de partage et pour optimiser les fonctionnalités du site.
Pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.

Arawak  

LE PLUS GIRONDIN

 -

 Classe B 

-

 27 mètres

 

L’Arawak, appelé autrefois Refuge des marins, est le dernier survivant de la grande flotte des navires de pêche au thon le long des côtes bretonnes.
Avec Étel (Morbihan) pour port d’attache, il navigue à partir de 1954 et pendant une trentaine d’années à travers le golfe de Gascogne, les Açores et la mer d’Irlande.

Après ces voyages mémorables, le voilier est saisi par les douanes au large de la Gironde pour contrebande ! Son destin aurait pu s’arrêter là s’il n’avait pas été pris en main par quelques passionnés : alors qu’il n'est plus qu'une épave dans le port de Bordeaux, il est racheté en 1986 pour devenir un voilier-école. Il est rebaptisé Arawak - nom donné aux Amérindiens originaires des Antilles issus de la forêt amazonienne. Un nom que les Bordelais connaissent bien puisque le voilier, classé bateau d’intérêt patrimonial depuis 2012, a pour port d’attache Lormont sur la rive droite.

Ketch aurique
Lormont

Comment le reconnaître ?
C’est le seul bateau à coque en bois bleue et blanche !

Le saviez-vous ?
Depuis plusieurs années, l’Arawak se consacre principalement à l’insertion sociale et à l’initiation à la navigation à l’ancienne, tout en partant à la découverte du patrimoine naturel et historique de la Garonne, le verrou Vauban, les îles de l’estuaire ou le Port de la Lune.